Vous êtes ici : Accueil > La Chambre d'agriculture des Alpes de Haute-Provence > Nos positions > Parole d'Élu

Parole d'Élu

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

29 août 2022,

Une rentrée étouffante...

Poursuite de la guerre en Ukraine, tensions économiques, sécheresse, canicule, notre agriculture départementale n’est malheureusement pas épargnée par cette succession d’évènements qui occasionne, pour certaines exploitations, de grandes difficultés.

L’augmentation des charges agricoles s’agissant de l’alimentation animale, des engrais, de l’énergie ou des consommables rend de plus en plus délicate la rentabilité des entreprises. Le ciseau des prix se renforce inexorablement et fragilise, outre nos exploitations, nos organisations économiques tributaires des mêmes maux.

Dans ce contexte bouleversé, avec des prix de plus en plus volatiles, il est impératif de permettre aux agriculteurs de tirer un revenu décent de leurs activités, afin de gagner en compétitivité et de relever le défi de la souveraineté alimentaire tout en assurant la protection de l’environnement.

S’agissant de la sécheresse qui sévit depuis le début de l’année, conjuguée cet été à un phénomène de canicule, les conclusions du Varenne de l’eau et du changement climatique doivent véritablement lever les freins à la constitution de réserves d’eau pendant les périodes de fortes précipitations.
L’État doit mettre en oeuvre tous les moyens pour aboutir à la réalisation effective d’ouvrages de stockage et simplifier les procédures d’instruction afin de réduire significativement les délais de réalisation de ces retenues. Le changement climatique n’attendra pas une énième loi.

Loin d’être une fatalité, les défis du changement climatique et de la souveraineté alimentaire sont autant de batailles dont les agriculteurs peuvent être les combattants de première ligne, à condition de disposer des armes nécessaires.

Frédéric ESMIOL,
Président de la CA04