Dégâts de gibiers

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Dégâts de lapins

Suite aux constats de dégâts importants de lapins sur des secteurs bien précis dans le Val de Durance, des propositions ont été faites par la Chambre d’agriculture pour tenter d’enrayer le phénomène. Suite à la CDCFS (Commission Départemental de la Chasse et de la faune Sauvage) du 31 mai 2016, la DDT a pris 2 mesures :


Consultez également l'article de l’Espace Alpin sur la visite terrain du 8 mars 2016

Dégâts de nuisibles

Chaque année, corvidés, campagnols et autres renards font des dégâts chez les agriculteurs, susceptibles de se chiffrer en dizaines de milliers d’euros. Une somme qui reste malgré tout une simple évaluation compte tenu du fait que les fédérations de chasse recensent un nombre de déclarations très en-deçà de la réalité.

Un recours déposé par deux associations contre un arrêté ministériel classant plusieurs espèces animales comme nuisibles a donné lieu à des déclassements en série dans plusieurs départements. Visé par le recours, le département des Alpes-de-Haute-Provence a été épargné notamment grâce à la mobilisation de la profession agricole.

Pour en savoir plus, téléchargez le dossier de l'Espace Alpin n°308 du 8 septembre 2017 sur les "nuisibles, la plaie des cultures"

Dégâts de sangliers

La prolifération des sangliers dans les Alpes de Haute-Provence met à mal de nombreuses exploitations agricoles. En cas d'attaques, déclarez vos dégâts en prenant contact avec la Fédération Départementale des Chasseurs du 04.

Il est souhaitable que tous les dégâts soient signalés via une demande d’indemnisation déposée à la Fédération Départementale des Chasseurs; même si la procédure peut paraitre fastidieuse au regard des indemnisations quelquefois proposées pour certains dossiers. En effet, la multiplication de ces déclarations donne des arguments tangibles pour que l’administration puisse prendre, si nécessaire, des mesures supplémentaires (sur des secteurs précis) comme des battues administratives ou des tirs de nuits (possible du 1er mars au 31 mai).

  • Vous souhaitez réduire la population de sangliers sur votre territoire ?

Rappelons qu’en dehors des périodes de chasse des outils existent pour tenter de faire face à une recrudescence de dégâts de sangliers pour peu que l’information remonte à l’administration.

  • De début juin à la mi-août : « tirs d’été » possibles
    (art. L.424-2 et R424.8 du code de l’environnement)

Autorisation préfectorale des tirs d'été pour le sanglier du 1er juin au 11 août 2018

Il s’agit de chasse à l’affût sur autorisation individuelle préfectorale délivrée au détenteur du droit de chasse : tous les jours sauf les samedi dimanche et jours fériés (de l'aube à 10h et de 17H au crépuscule). Le détenteur du droit de chasse peut le déléguer à un tiers. Pour plus de précisions, tout agriculteur victime de dégâts de sangliers et souhaitant bénéficier de cette mesure doit prendre contact, à partir de la mi-mai, avec Mme STEMART à la DDT04.

  • Agrainage « abusif »


Tout agriculteur constatant un « agrainage abusif » à proximité de parcelles agricoles est invité à en faire part dans les meilleurs délais à Mme STEMART de la DDT04 ou  M. MELLETON à l’ONCFS qui pourront mener les investigations nécessaires et prendre des mesures si cela est justifié.

Arrêté préfectoral concernant les tirs d'été ET Demande individuelle d'autorisation de tir d'été du sanglier - période du 1er juin au 14 août (publication prévue fin Mai 2017)