Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous > 4 033 exploitations en bio sur 167 747 ha en région PACA

4 033 exploitations en bio sur 167 747 ha en région PACA

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur reste la région française où l’agriculture biologique est la plus fortement représentée.

L’agriculture biologique poursuit son essor dans notre région, selon l’Observatoire régional de l’agriculture biologique (ORAB).
Avec 28,8 % de sa surface agricole utile (SAU) en bio, Provence-Alpes-Côte d’Azur demeure en effet la région française où l’agriculture biologique est la plus fortement représentée sur le territoire agricole devant l’Occitanie (22,3 %), alors que la moyenne nationale est à 8,3.
La bio continue d'ailleurs à se développer rapidement dans notre région. Fin 2019, ce mode de production concernait 167 747 ha et 4 033 exploitations, soit une progression respective de +12 % et +13,5 %, par rapport à fin 2018. « Cela représente 16 335 ha et 481 fermes bio supplémentaires. Cette progression dépasse celle de l’année précédente (+14 389 ha). Le cumul des surfaces en conversion est également en hausse : 6 550 ha en conversion en 2019, contre 35 061 ha en 2018. A noter que la progression des surfaces bio à l’échelle nationale est légèrement supérieure, avec +13 % », indique également l’ORAB.

Les surfaces fourragères tirent les chiffres vers le haut

Toujours selon l’analyse de l’ORAB, presque toutes les filières végétales enregistrent un taux de croissance à deux chiffres : +10 % pour les surfaces fourragères, +15 % pour la viticulture, +16 % pour les plantes à parfum aromatiques et médicinales (PPAM), +20 % pour les fruits, et +21 % pour la filière des légumes frais. « Seule la filière des grandes cultures a une croissance moindre, mais qui reste soutenue, de + 7 % », précise l’ORAB. Hors surfaces fourragères, la viti-culture demeure la filière qui compte le plus de surfaces engagées en bio avec 23 012 ha, suivie par les grandes cultures avec 12 832 ha.
En termes de pénétration des filières AB, les surfaces fourragères demeurent en tête avec 33,2 %. Compte tenu de leurs surfaces importantes (plus de 60 % des surfaces totales AB de la région Sud) elles tirent vers le haut la SAU globale de la région. La proportion de toutes les autres filières en AB reste donc en-deçà de cette moyenne régionale : pour la viticulture, le bio représente 24,9 % des surfaces totales, 24,7 % pour l’arboriculture, et 17,8 % pour les légumes frais.
Viennent ensuite les grandes cultures biologiques à 16,3 % et enfin les PPAM à 14,6 %.

Hausse du cheptel porcin

Du côté des filières animales, les dynamiques sont plus contrastées. Chez les ruminants, le cheptel de vaches allaitantes est relativement stable (+2 %). Celui des vaches laitières progresse de 16 %. Le cheptel des brebis viande progresse de +11 % tandis que celui des brebis laitières chute de près d’un quart (-24 %). Ces fortes évolutions sont dues aux seuls départements alpins.
Les dynamiques chez les monogastriques sont également inégales : le cheptel de truies, historiquement peu implanté dans la région, a progressé de +13 %, entre 2018 et 2019. Celui des poulets de chair progresse de +5,6 % sur la même période, alors que le cheptel des poules pondeuses connaît une croissance importante avec +42,5 %. L’apiculture connait également une belle progression de +14 % du nombre de ruches.
La région Provence-Alpes-Côte d’Azur compte enfin 2 222 opérateurs engagés en bio fin 2019, contre 1 919 l’année précédente (+16 %). Elle se place toujours en cinquième position des régions françaises et rassemble 9,6 % des opérateurs aval bio de France. Le département des Bouches-du-Rhône est le deuxième département français (après Paris) en termes de nombre d’opérateurs aval engagés en bio (721 opérateurs).
En termes de répartition des opé- rateurs aval, la région compte 1 476 préparateurs, soit 166 supplémentaires (+13 %) par rapport à 2018, 685 distributeurs, soit 126 sup- plémentaires (+23 %) par rapport à 2018, et 61 importateurs, soit 11 supplémentaires (+22 %) par rapport à 2018.

Quatre départements dans le Top 10 des départements français

Quatre des six départements de Paca sont dans le « Top dix » des départements français, en termes de taux de pénétration de la bio. Avec 33,3 % de sa SAU en bio (surfaces certifiées et en conversion), le département des Bouches-du-Rhône est le premier de France pour ce critère, suivi par les Hautes-Alpes avec 32,7 % et le Var à 30,8 %. Avec 27,37 % dans les Alpes-de-Haute-Provence, 23,18 % dans le Vaucluse et 21,40 % dans les Alpes-Maritimes, tous les départements de la région dépassent à présent les 20 % de SAU.

Actualités en relation