Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous > COVID-19 | Patrick LEVEQUE rappelle les valeurs d’unité et de solidarité à partir desquelles nous avons bâti l’agriculture de notre pays

COVID-19 | Patrick LEVEQUE rappelle les valeurs d’unité et de solidarité à partir desquelles nous avons bâti l’agriculture de notre pays

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

L’enjeu de l’autonomie alimentaire, plus que jamais d’actualité...

Edito du Président de la Chambre d'agriculture des Bouches-du-Rhône - Patrick LEVEQUE

Chers confrères,

La terrible crise sanitaire que le monde entier est en train de traverser vient, de façon dramatique, rappeler aux populations et jusqu’aux Etats, les valeurs d’unité et de solidarité à partir desquelles nous avons bâti l’agriculture de notre pays. Elle bouleverse en outre radicalement l’ordre des priorités de chacun : se soigner, se nourrir, travailler.
Comme il l’a si souvent démontré, le monde agricole sera au rendez-vous des attentes de nos concitoyens de produits en quantité suffisante, de qualité, sûre, tracée et saine… Les difficultés à surmonter sont néanmoins inédites, pour continuer à exercer notre activité et maintenir l’approvisionnement du pays au quotidien.

A cette heure, toute notre énergie est focalisée sur cet objectif : permettre à chaque agriculteur de circuler, de nourrir et soigner ses animaux, d’intervenir dans les champs, semer, traiter, tailler, récolter, trouver du personnel et vendre, sur son exploitation, sur les marchés… d’être lui-même approvisionné, dépanné, de passer le cap, tant notre économie est ébranlée…

A l’issue de cette crise, que j’espère la plus rapide possible et durant laquelle je vous invite avant tout à préserver votre santé et celle de vos proches, viendra inévitablement le temps de reposer, avec force, le débat sur lequel, trop souvent, nous a été adressée une fin de non-recevoir.
Sur la question majeure de la souveraineté alimentaire de notre pays. Sur le rôle stratégique de l’agriculture, sa fonction nourricière. Sur la défense de la terre agricole, des ressources d’irrigation… Sur la modernisation des entreprises agricoles. Sur l’indispensable amélioration de la compétitivité des exploitations de notre pays, asphyxiées par le carcan réglementaire franco-français et par une concurrence déloyale et des pratiques abusives. Aujourd’hui encore, en pleine crise sanitaire, nos collègues producteurs de fraises ou d’asperges notamment en font les frais !

De cette crise majeure doit naître une véritable rupture. L’enjeu de l’autonomie alimentaire est plus que jamais d’actualité à l’heure où se pose la question de relocaliser la fabrication de toute une série de produits susceptibles de nous faire défaut. Ce serait en effet pure folie que de déléguer notre alimentation ! Les responsables agricoles que nous sommes n’ont eu de cesse d’alerter sur la fragilité d’un pays qui ne défend pas son potentiel de production…

Actuellement pleinement investis dans la gestion de crise, nous saurons le moment venu rappeler l’ordre des priorités qui a prévalu tout au long de celle-ci…

Patrick LEVEQUE
Président de la Chambre d’agriculture