Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous > Défense de la Forêt Contre les Incendies (FDCI): La nécessaire remise en culture des friches sur le territoire métropolitain

Défense de la Forêt Contre les Incendies (FDCI): La nécessaire remise en culture des friches sur le territoire métropolitain

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

L’agriculture est multifonctionnelle sur notre territoire : activité économique qui remplit des fonctions sociales et un rôle environnemental. Ce dernier point s’inscrit notamment à travers la gestion de l’eau, la préservation/le développement de la biodiversité et l’entretien et la gestion des paysages… mais également au niveau de la Défense de la Forêt contre les Incendies, en particulier autour de nos massifs.
En effet, l’agriculture à proximité et dans les massifs est reconnue comme coupure de combustibles efficace et peut ainsi arrêter des incendies ou à minima réduire sa progression.

La commune de Martigues a été durement touchée cet été par plusieurs incendies dont le principal s’est étendu de la plaine de Courouche au Nord, jusqu’à la mer au niveau de l’anse de Boumandariel, provoquant d’importants dégâts.
Sur la carte ci-contre, on voit nettement que l’incendie s’est rétréci au niveau de la plaine agricole de Saint Pierre et Saint Julien-les-Martigues sans pour autant s’arrêter et il s’est ensuite redéployé de manière croissante.

Dans le cas de Martigues, si la plaine agricole n’a pas réussi à servir de « pare-feu » plus efficacement, c’est notamment parce que l’incendie s’est propagé sur des terres manifestement sous-exploitées, la plupart du temps sur des friches à dominance herbacée… On voit bien ici toute l’importance que revêt la remise en culture agricole des terres incultes et son rôle de DFCI !

Dans ce contexte et depuis plusieurs années, la Chambre d’agriculture et la Métropole AMP collaborent pour promouvoir et développer l’agriculture au sein des Plans de massifs afin de réduire le risque incendie. En ce sens, un croisement entre les zones à enjeu DFCI et les zones à enjeu agricole est opéré afin de repérer les friches à potentiel agricole sur ces secteurs. À la suite de ce repérage, les propriétaires de ces friches sont sollicités et accompagnés par la Chambre d’agriculture soit pour une remise en culture soit pour mettre à disposition leurs parcelles à un agriculteur.  
De plus, des aides du Conseil départemental (FDGER) existent pour la remise en culture de friches.

..................................................................
Vos contacts à la Chambre d'agriculture:
Mathilde AUDIBERT : m.audibert@bouches-du-rhone.chambagri.fr
André VILLENEUVE  : a.villeneuve@bouches-du-rhone.chambagri.fr