Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous > Démarrage des agneaux : par où commencer ?

Démarrage des agneaux : par où commencer ?

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La phase de démarrage dans un programme d’engraissement d’un agneau est une étape très importante

Cependant de nombreux facteurs jouent un rôle également important sur le résultat final. Le poids de naissance de l’agneau doit être compris entre 3 et 6 kg, en dessous du poids minimum le risque de survie de l’agneau est limité.

La capacité laitière de la mère joue un rôle fondamental sur le développement de l’agneau. Entre le 10e et le 30e jour de vie, la croissance de l’agneau est directement liée à la production laitière de la brebis. En plus de la quantité, le lait de la mère doit être de bonne qualité et équilibré, d’où l’importance d’apporter une ration équilibrée en énergie et en protéines aux brebis. Il est possible de mesurer la qualité du colostrum à l’aide d’un réfractomètre. Lors de sa naissance l’agneau est dépourvu d’immunité, le colostrum est donc essentiel.

La gestion et le traitement de toutes les maladies et parasites tels que la coccidiose, etc. sont des éléments à maitriser et à ne pas négliger. Pour des raisons sanitaires, le curage du bâtiment est indispensable entre deux agnelages et un paillage fréquent du bâtiment est recommandé.

La gestion des placentas dans les cases d’agnelage se doit d’être drastique, ce dernier doit être éliminé entre deux couple mère/agneau (une poudre asséchante et assainissant est également la bienvenue).

Des fibres pour la sécurité digestive

Lorsque l’agneau a une alimentation lactée uniquement, il est important de l’aider à développer son rumen, pour ce faire pas de recette miracle : la fibre.

Pour se faire à partir de la 2e semaine, lui mettre à disposition un fourrage appétant et fibreux. Il fera son tri lui-même et commencera doucement à en consommer. La fibre va aider l’agneau à former son rumen, faisant de lui un rumi-nant. Plus vite le rumen est formé, plus l’agneau gagnera en capacité d’ingestion et plus vite il finira son engraissement.

De plus, l’apport de fibre est à prolonger tout au long du développement de l’agneau, assurant ainsi la sécurité digestive.

En début de phase d’engraissement l’agneau a un besoin important en protéines car c’est à ce moment-là que l’agneau conforme son tissu osseux et musculaire.

En milieu d’engraissement l’agneau continu son développement musculaire tandis que le développement osseux se termine.

Les besoins tout au cours de la durée d’engraissement de l’agneau sont différents, plus on avance sur la durée plus les besoins en protéines sont faibles, on favorisera l’apport énergétique en période de finition afin de développer légèrement les tissus adipeux, ce qui permettra une belle couverture de la carcasse et également la mise de persiller dans la viande.

Que vous souhaitiez engraisser vos agneaux avec du granulé ou du mélange fermier, la chambre d’agriculture vous accompagne pour l’élaboration de ration et de programme d’engraissement.

Laurie Enrico, CA 05
Conseillère en productions animales - 06 08 32 84 27 - laurie.enrico@remove-this.hautes-alpes.chambagri.fr.

Article paru dans L'Espace Alpin n° 398 du 1er octobre 2021

A lire aussi

CHRONIQUE OVINE : Les cas-types, qu’est-ce c’est ? À quoi ça sert ?