Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous > Frédéric Esmiol : « Tuer 40 loups, ce n’est rien ! »

Frédéric Esmiol : « Tuer 40 loups, ce n’est rien ! »

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

LA JAVIE | La Foire aux tardons, incontournable au calendrier des foires agricoles bas-alpines, a été l’occasion de revenir, encore et toujours, sur la problématique toujours grandissante de la prédation sur les élevages du département.

«Ce cycle des foires ovines, ce sont autant de moments de partage et de convivialité offerts par le monde agricole à la société bas-alpine », dira Frédéric Esmiol, président de la Chambre d'agriculture des Alpes de Haute-Provence lors de l'inauguration de la foire aux tardons de La Javie qui se déroulait le 9 septembre.

L'occasion aussi pour le représentant de l'agriculture départementale d'évoquer les problématiques du moment comme la sécheresse inquiétante, la surpopulation des sangliers à laquelle il faut mettre un terme, enfin la recrudescence des attaques de loup. « Tuer 40 loups ce n'est rien ! ajoutera Frédéric Esmiol. Si on ne va pas au-delà, c'est tout un pan de l'économie locale, à savoir le pastoralisme, élément majeur de l'agriculture bas-alpine qui va disparaître ».

« 200 brebis de plus tuées cette année par rapport à 2016, renchérira Jean-Paul Comte au nom de la FDSEA 04. On voit le loup en plein jour dans nos campagnes. Il faut absolument passer à la vitesse supérieure en matière d'élimination du prédateur ». « Les Alpes de Haute-Provence constituent un des trois départements en France où l'on enregistre le plus de prédation par le B.F. loup, confirmera Mme Myriam Garcia, secrétaire générale de la préfecture. C'est aussi le département où l'on a repéré le plus de meutes de loups, à savoir 57 pour l'ensemble de l'hexagone et 13 dans les Alpes de Haute-Provence ».
Evoquant la sécheresse exceptionnelle de cet été le sous-préfet de Digne invitera les Bas-alpins à changer de comportements avec l'usage de l'eau et à se montrer plus économes.
Enfin, Julien Daumas, président du comité d’organisation et suivant en cela une habitude bien établie, récompensera les acteurs les plus militants de cet événement festif, incontournable au calendrier estival quelque peu troublé cette année par une pluie tant attendue et une participation à la baisse des éleveurs - une petite poignée de participants - suivant en cela une tendance lourde…

B.F.