Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Irrigation gravitaire : un décret prévu avant l’été prochain

Le ministre de la Transition Écologique et Solidaire François de Rugy a confirmé dernièrement au député des Hautes-Alpes Joël Giraud, la publication avant l'été prochain du décret permettant de déroger aux débits réservés pour l'irrigation gravitaire de montagne, issu du rapport dont il avait été chargé par décret du Premier ministre en mars 2015 sur « la préservation de la ressource en eau et le maintien d'une agriculture montagnarde ».

Une annonce qui fait suite aux sollicitations du parlementaire, réitérées notamment lors de la venue dans les Hautes-Alpes du Premier ministre et du secrétaire d'Etat Sébastien Lecornu. « Pour répondre à la variabilité saisonnière et interannuelle des volumes d'eau disponibles et aux spécificités hydrologiques des cours d'eau de montagne sèche, ce décret ajoute un 4e cas de cours d'eau atypique permettant de déroger aux planchers légaux dans certaines conditions : les cours d'eau dits «méditerranéens » à forte amplitude de débits et à l'étiage annuel inférieur au 10e du débit moyen, dans les bassins versants méditerranéens des départements listés (Sud-Est et Corse) pour les seuls usages d'alimentation en eau potable et d'irrigation gravitaire », rappelle Joël Giraud.
Le Comité national de l'eau avait rendu son avis favorable en mai 2017, travaillant sur la deuxième disposition de ce décret qui précise la définition d'obstacle à la continuité écologique sur les cours d'eau classé en liste 1. A ce jour, le décret a été adressé pour examen final au Conseil d'Etat.

« C'est un signal fort à destination de l'agriculture de montagne soumise à d'importants aléas causant parfois des dégâts irréversibles sur les petites exploitations et une bonne nouvelle, notamment pour les arboriculteurs confrontés en ce moment à de multiples difficultés », s’est félicité Joël Giraud.