Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous > Jean-Philippe Frère défend la filière élevage au salon de l'agriculture

Jean-Philippe Frère défend la filière élevage au salon de l'agriculture

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Au salon de l'agriculture, Jean Philippe Frère, vice Président de la Chambre d'Agriculture des Alpes-Maritimes, a rencontré mardi 27 février, Madame Brune Poirson, secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot.

Rencontre de 45 minutes sur le Salon le l'Agriculture à la Maison régionale de l'Elevage avec les représentants de l'élevage et Madame la Secrétaire d'Etat pour débattre sur le nouveau plan loup, la prédation et sur les problématiques liées à l'environnement en élevage. 

Le nouveau plan loup, qui tend à faire reculer les avancées obtenues auparavant, inquiète fortement les éleveurs. Ceux-ci ont fait partager leurs craintes à Madame la Secrétaire d'Etat, s'appuyant sur les chiffres de la prédation du loup qui ne cessent de croître dans la région. 

Jean-Philippe Frère, qui représentait le département des Alpes-Maritimes, a rappelé l'importance de la brigade loup et s'inquiète de son efficacité avec le départ des agents aujourd'hui bien formés. En effet, la brigade est composée de jeunes ayant des contrats aidés à durée déterminée. Il est important que les jeunes dynamiques et très impliqués dans leur mission puissent être titularisés.

Jean-Philippe Frère a déclaré à Madame la Secrétaire d'Etat qu'il est inadmissible que les éleveurs ne puissent pas se défendre contre le loup dans le Parc du Mercantour.
Il demande à l'Etat de prendre en charge les indemnisations et accompagner les éleveurs dans les procédures contre les patous. Rappelons que le patou est l'un des moyens de protection imposé aux éleveurs par l'Europe. 
Il renouvelle la demande de la profession : des mesures de protection efficaces ! Seule l'augmentation des prélèvements de loup pourra soulager les éleveurs et faire baisser la prédation. 

Enfin, suite aux difficultés d'approvisionnement en eau l'été dernier en alpage, Jean-Philippe Frère a demandé aux services de l'Etat de mener une réflexion globale sur l'approvisionnement de l'eau et sur sa distribution sur toutes les filières et sur tout le département.  

Le Salon de l'agriculture reste un évènement incontournable pour le monde agricole. On y travaille beaucoup, et permet de faire valoir notre particularité départementale ! C'est un lieu où l'on croise beaucoup d'élus et des décideurs.