Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous > Luzerne : Les larves de phytonomes sont de retour

Luzerne : Les larves de phytonomes sont de retour

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Après une année 2018 relativement calme, ce ravageur de la luzerne revient avec les chaleurs hivernales et printanières.

Les phytonomes (ou peluchons) sont des insectes de la famille des coléoptères qui peuvent être apparentés à des charançons brunâtres, dont les larves, si elles sont présentes en nombre, causent d’importants dégâts aux bourgeons et aux feuilles.

Ces insectes, après une ponte automnale dans les tiges, sont très dépendants de l’accumulation de chaleur pour l’éclosion et le développement. Les dégâts peuvent alors être fulgurants en fonction du stade de développement de la luzerne à ce moment. En conditions poussantes, la luzerne semble s’en sortir face aux phytonomes, comme au printemps 2018.  Mais ce début de printemps chaud et sec, avec des écarts de températures importants entre le jour et la nuit, leur semble favorable.

Outre les moyens de luttes classiques, une pré-coupe en avril, peut s’avérer utile pour diminuer la population de larves. Il faut également éviter de semer de la luzerne en pure et privilégier les mélanges si la parcelle a de lourds antécédents. Enfin, un traitement à base de savon noir, qui serait efficace en préventif, est à l’étude sur une parcelle à Noyer-sur-Jabron.

Un essai de résistance variétale (semé au printemps 2018) est actuellement en cours sur deux parcelles, l’une non loin de Digne-les-Bains et l’autre dans la vallée du Jabron. Celui-ci a pour but le relevé de la présence hebdomadaire d’insectes (ravageurs et auxiliaires) sur des variétés de luzerne à développement différés (innoculées ou non, flamandes, méditerranéenne, en mélange et de pays). Pour cette fin d’hiver, s’il est pour l’instant difficile d’en tirer des conclusions, le phytonome semble moins présent sur les variétés à redémarrage tardif (flamandes) ou semées en mélange.

Actualités en relation