Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Une première dans les Alpes-Maritimes : un portage de foncier, grâce à une Société Coopérative d’Investissement Collectif

Le 4 octobre , Patrice BRUN, Président de la SAFER PACA, inaugurait le Domaine de La Colle Blanche dans le pays grassois. 

L’installation des exploitants, Anne CALUZIO et Maurin PISANI, producteurs de jasmin, a été rendue possible grâce à un dispositif innovant de portage du foncier, initié par la SAFER PACA, en collaboration avec Coop de France et la Région Sud . Terre Adonis, une SCIC (Société Coopérative d’Investissement Collectif) permet de concilier intérêts publics et intérêts privés et sera officiellement créée le 13 novembre prochain après validation des statuts par le Conseil d’Administration de la SAFER.

L’accès au foncier, le casse-tête des agriculteurs

L’aventure d’Anne Caluzio et Maurin Pisani, est l'aboutissement d'un long cheminement. Après avoir fait leurs armes chez une productrice de fleurs à parfum à Grasse, Anne et Maurin, constatant que la demande des parfumeurs était bien présente, se mettent en quête d'un terrain. 

Après des années de recherche infructueuse, la SAFER PACA s’adresse à eux en novembre 2017. 
Elle vient d’acquérir l’une des dernières propriétés agricoles de la banlieue de Grasse, à l'occasion d'une succession. Maurin Pisani pose sa candidature ; elle est retenue. En janvier 2018, le couple d’agriculteur monte un dossier de prêt et contactent plusieurs banques. Contre toute attente, leur demande est retoquée.

«Sans la SCIC, notre projet n’aurait pas pu voir le jour». 

Installés depuis l’été, Anne et Maurin ont déjà planté 3000 pieds de jasmin et poursuivent les plantations pour atteindre 1 hectare. Ils envisagent d’être chefs d’exploitation en 2019.
 


La SCIC, comment ça marche ?

Outre ses fondateurs, la SAFER PACA, Coop de France et la Région Sud, les collectivités locales peuvent contribuer au financement de la SCIC en achetant des parts sociales et ainsi favoriser l’acquisition d’un foncier qu’elle considère comme vital pour la préservation de leur territoire. 

Le capital de la SCIC est ouvert à des partenaires privés comme les banques, assurances, agences de développement ou toute entreprise privée qui souhaiterait par exemple sécuriser ses approvisionnements comme c’est le cas ici avec des parfumeurs de renom. 

Propriétaire des terres, la SCIC signe un bail rural avec l'agriculteur, d'une durée de 7 ans minimum. L’exploitant agricole est également la seule personne physique à pouvoir entrer au capital de la SCIC. Lors de la vente, il sera prioritaire sur le rachat du foncier et sera agréé par la SAFER dans le cadre de ses procédures légales. Cette démarche d’externalisation du financement permet de limiter l’endettement tout en contribuant à l’installation d’agriculteurs.