Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous > Valorisation des engrais de ferme : Informer et anticiper la nouvelle réglementation

Valorisation des engrais de ferme : Informer et anticiper la nouvelle réglementation

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Une présentation de matériel d’épandage a été organisée le jeudi 30 septembre à Saint-Laurent-du-Cros

La chambre d’agriculture et la FDCuma des Hautes-Alpes avaient donné rendez-vous aux éleveurs jeudi 30 septembre sur la commune de Saint-Laurent-du-Cros pour assister à une présentation de matériels d’épandage de lisier. Une prairie mise à disposition par le Gaec des Génisses et un chaume de céréales mise à disposition par le Gaec Pré-Pommier furent le théâtre des opérations.

Dans le cadre de la loi dite PREPA pour Plan national de réduction des émissions de polluants atmosphériques prévue pour 2025 l’agriculture n’est pas épargnée. Le secteur agricole contribue à l’émission de 94 % de NH3 (azote ammoniacal). L’agriculture doit faire des efforts pour limiter des pertes d’ammoniac principalement dans les bâtiments, au stockage (couverture des fosses) et à l’épandage des engrais de ferme ou chimique.

Selon le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation le bilan de la loi PREPA 1 (2017 à 2021) est loin des objectifs fixés, la PREPA 2 (2022-2027) est en cours de négociation…  Se profilent notamment l’obligation de couverture des fosses à lisier, le raccourcissement du délai d’enfouissement des effluents de 24 h à 12 h et comme cité précédemment, l’interdiction des épandages au moyen de buses à palette. Des informations plus précises suivront prochainement. Ce dossier est donc à suivre de près compte tenu des incidences possibles sur les exploitations du département.

Sur le terrain la CA05 et la FDCuma souhaitaient présenter les différents systèmes susceptibles de remplacer les buses et de limiter la perte de l’azote ammoniacale.

Sébastien Guion et  Éric Meynadier - CA 05

A lire également

Mieux valoriser l’azote ammoniacal

L’objectif de la journée était de bien comprendre l’intérêt agronomique d’adopter des pratiques d’épandage permettant de mieux valoriser l’azote ammoniacal.

Article paru dans L'Espace Alpin n° 399 du 15 octobre 2021