Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous > Voeux 2022 de Frédéric Esmiol

Voeux 2022 de Frédéric Esmiol

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le Président de la Chambre d'agriculture des Alpes de Haute-Provence présente ses voeux 2022.

C’est avec un plaisir sans cesse renouvelé que j’adresse à toutes les agricultrices et à tous les agriculteurs ainsi qu’à l’ensemble des acteurs du monde rural bas-alpin, tous mes voeux de santé, de prospérité et de réussite professionnelle.

Au moment où notre département enregistre un rebond sans précédent de la crise sanitaire, je souhaite vous adresser un message d’espoir. Un message qui nous encourage collectivement à libérer l’énergie et les initiatives nécessaires pour aborder avec confiance et sérénité l’avenir.

Les résultats du recensement agricole le confirment, le modèle agricole français demeure familial, à taille humaine et fondé sur la qualité.

La surface agricole utile demeure stable. C’est un élément capital pour conduire une politique d’installation volontariste et accompagner la transformation des exploitations. Grace à l’engagement des élus de la DLVA, notre département compte la plus grande Zone Agricole Protégée de France. Nous devons continuer à porter une attention particulière à la protection des terres agricoles soumises à une pression sans précédent.

Notre agriculture demeure ancrée sur un modèle familial, basé sur de petites et moyennes entreprises à capitaux familiaux. C’est une chance pour notre pays, une formidable opportunité pour notre territoire. Avec une centaine d’installations par an, le nombre des exploitations est stable dans les Alpes de Haute Provence. Chaque année pas moins de deux cent candidats poussent la porte de la Chambre d’agriculture pour présenter leur projet. Dans le même temps une vingtaine d’agriculteurs nous consulte pour transmettre leur exploitation. Qu’il s’agisse de projets d’installations traditionnelles ou atypiques, leur nombre et leur diversité sont une aubaine pour renforcer la vitalité de nos territoires.

Utopique il y a encore peu de temps, notre agriculture poursuit et confirme son orientation vers une production diversifiée, de qualité et respectueuse de l’environnement, 50% des exploitations sont sous signe de qualité (agriculture biologique, labels, certification HVE, AOP, IGP…). Deux tiers des exploitations commercialise en circuits courts. Ces chiffres à eux seuls témoignent de la volonté des agriculteurs à répondre à l’évolution de la demande des consommateurs. L’action de la Chambre d’Agriculture doit soutenir et encourager ces démarches.

Si les résultats économiques sont globalement favorables, la conjoncture agricole départementale n’en demeure pas moins contrastée.
Heurtée par des gelées de printemps dévastatrices dans les vergers et le vignoble, l’année 2021 a été aussi marquée par les difficultés à recruter des saisonniers cet été. Il s’agit là d’un enjeu majeur à solutionner durablement.

Il en est de même au sujet de la prédation. La peur doit changer de camp. La population de loups doit être efficacement régulée afin de préserver nos filières d’élevage et atténuer la souffrance subie par les éleveurs.

Par ailleurs, l’augmentation tendancielle du prix des intrants, des carburants et des fournitures doit nous alerter. Il ne faudrait pas que cette situation s’installe sournoisement et dégrade ainsi la compétitivité des entreprises.

Les prochains mois seront animés par l’élection présidentielle. Espérons que dans le tumulte des sujets abordés, les candidats à la fonction suprême n’oublient pas l’agriculture et la ruralité.

Modernisation des exploitations, approvisionnement de proximité, filières de qualité, changement climatique, protection des terres agricoles sont autant de sujets dont le grand débat démocratique doit s’emparer.

Autant de sujets dont les orientations doivent consolider, dans la durée, notre modèle agricole familial dont l’efficacité n’est plus à démontrer.
Une bonne année à toutes et à tous,

Frédéric Esmiol,
Président de la CA 04

A lire aussiEn savoir plus