Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous > Xylella : les demandes des professionnels des Alpes-Maritimes relayées au sénat

Xylella : les demandes des professionnels des Alpes-Maritimes relayées au sénat

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Dominique Estrosi Sassone, sénatrice des Alpes-Maritimes, interroge le gouvernement sur la lutte contre la bactérie xylella, soutenant ainsi la demande de la profession.

Extrait du discours de Dominique Sassone : 


 Au Sénat ce matin, j'interrogeais le Gouvernement sur la lutte contre la bactérie "tueuse d'oliviers" Xylella Fastidiosa.

" Début septembre, 2 nouveaux oliviers se sont révélés être contaminés par la bactérie à Antibes et à Menton, une « menace sanitaire pour les filières végétales », une alerte que le ministère de l’Agriculture prend « très au sérieux » selon le communiqué officiel.

Cette nouvelle progression de Xylella fastidiosa met en lumière un problème grave : il n'existe aucun traitement curatif efficace, les scientifiques ayant seulement démontré que le réchauffement climatique est un catalyseur et que les insectes de la famille des cigales en sont le vecteur.

Mais, les oléiculteurs des Alpes-Maritimes sont inquiets pour l’avenir de leur outil de production puisqu’en l’état, l’arrachage obligatoire dans un rayon de 100m autour d’un olivier malade détruit les végétaux sur plus de 3 hectares soit 300 oliviers arrachés et brûlés.

Monsieur le Ministre, que comptez-vous mettre en œuvre concrètement pour lutter contre la propagation et allez-vous suivre ces recommandations ?

L'institut national de recherche agronomique (INRA) ou les écoles vétérinaires ont-elles de nouvelles propositions pour endiguer la progression de la bactérie ?

Une stratégie de lutte à échelle européenne devait être mise en place en 2018, quelles ont été les décisions prises et mises en œuvre depuis ? "


Extrait de la réponse de Jean-Baptiste Lemoyne, Secretaire d'Etat auprès du Ministre de l'Europe et des affaires étrangères

"Depuis 2019, le Ministère de l'agriculture et de l'alimentation améliore les méthodes de lutte contre la bactérie [...]. Au niveau européen la France porte plusieurs propositions d'évolutions :

 - Mise à jour, au 1er semestre 2020 de la redéfinition des végétaux hôtes et spécifiés,

- Proposition d'évolution notable des périmètres de lutte : réduction de la zone infectée de 100 mètres à 10 mètres et de la zone tampon de 5 km à 2.5 km,

- Souhait de pouvoir déroger à l'arrachage des végétaux [..].


Accédez à l'intervention de la Sénatrice, Dominique Sassone