Prédation du loup (chiffres)

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La région PACA et plus particulièrement le département des Alpes-Maritimes, est très fortement touchée par la prédation du loup avec près de 74 % du nombre de victimes.
Le loup élargit chaque année un peu plus son territoire, se rapprochant de plus en plus des milieux habités. Au-delà d'une problématique "d'élevage", la prédation du loup risque de devenir un problème de société si la situation perdure.

    Bilan 2017

     Bilan des attaques sur les cheptels au plan national

    du 1er janvier au 31 décembre 20172017
    Nombre de constats3 192
    Nombre de victimes constatées11 741

     

    Prédation sur cheptels en PACA du 1er/01/2017 au 31/012/2017

    Nombre de constatsNombre de victimes
    Alpes de Haute Provence5371 513
    Hautes Alpes2691 080
    Alpes-Maritimes9053 323
    Bouches-du-Rhône11
    Var3161 216
    Vaucluse1538

     

    Total PACA : 7 171 victimes constatées pour 2 043 constats
    soit plus de 60 % des victimes.

    Evolution des victimes

    Source : info loup n°19 - nov. déc. 2017

    Bilan des années précédentes


    Plan loup 2018-2020

    Orientation du dispositif 2018 - 2023 :

    1 Priorité donnée à la protection des troupeaux 

    • Poursuite rationnelle du déploiement des mesures de protection
    • Renforcement de la protection dans les foyers d’attaques.
    • Mise en place d’un accompagnement technique pour la mise en oeuvre de la protection.
    • Mise en place d’un réseau « chiens de protection ».
    • Mise en place d’un observatoire de l’efficacité des mesures de protection.
    • Développement d’expérimentations de mesures de protection et d’effarouchement innovantes.

    2. Plan de soutien au pastoralisme

    • Aide à l'emploi
    • Soutien aux filières de produits agricoles de qualité
    • Favoriser la croissance par la connaissance,la recherche, et l’innovation.

    3. Expérimentation
    Equipe d'appui de bergers mobiles pour la mise en place de protection des troupeaux dans les Parcs nationaux et dans les foyers d'attaque

    Garantir aux éleveurs le droit de défendre leurs troupeaux et adapter la réponse à la prédation

    • Caler la campagne de tirs sur l’année civile ;

    • Gestion privilégiant les tirs de défense de janvier à septembre. Tirs de prélèvements possibles de septembre à décembre ;

    • Exceptionnellement, en toute fin d'année, tirs de défense simple hors plafond ;

    • Libéralisation du tir de défense à canon rayé ;

    • Accès plus rapide au tir de défense renforcée sur les fronts de colonisation ;

    • Priorisation des tirs de prélèvements et prélèvements renforcés sur les foyers d’attaques et sur certains fronts de colonisation, sur avis du préfet coordonnateur ;

    • Pérenniser la brigade nationale loup de l'ONCFS.