Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous > Assises de l'Agriculture "du pays de Grasse"

Assises de l'Agriculture "du pays de Grasse"

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

C'est une évidence d'être avec vous ce matin. Le monde agricole nous nourit ; la population l'oublie souvent. On a besoin de l'agriculture !

Mme Frackowiak Jacobs, sous préfète de Grasse

Le ton est donné pour ces secondes assises de l'Agriculture, co organisées par la Communauté d'Agglomération du Pays de Grasse (CAPG) et la Chambre d'Agriculture. 

PARLER, S'ECOUTER, S'ENTENDRE, telle est la philosophie de ces rencontres qui placent l'agriculture au coeur du Pays de Grasse. 

Avec 70 hecares réservés à l'agriculture sur sa commune, Jérôme Viaud maire de Grasse et Président de la CAPG, a marqué sa volonté de soutenir l'agriculture.

"C'est un acte courageux" a souligné Mme la sous Préfète.
 

Dans son disours d'ouverture, il a également annoncé vouloir régler la problématique de l'eau. "Je sais que votre agriculture est économe en eau, je ne veux plus que l'eau soit une problématique pour vous". Un souhait bien accueilli par Michel Dessus qui a rappelé que si le foncier est un frein au développement agricole, l'eau est primordiale et concerne toutes les filières. 

La table ronde sur le foncier a recensé les dispositifs existants permettant de faciliter l'accès au foncier aux jeunes agriculteurs, avec les interventions de Terre de liens, la SCIC Terradonis, le PNR des pré alpes d'azur et de la Safer. "La rétention foncière doit cesser!, a déclaré Gabriel Bouillon, animateur de cette table ronde. 
Jean-Philippe Frère a salué le travail coollectif dans la reconquête des terres agricoles mais a rappelé que "sans hommes et femmes pour les cultiver, on ne fera rien de ces terres"

L'intervention de Gilles Perol, adjoint au maire de Mouans Sartoux, sur leProgramme Alimentaire Territorial (PAT) a montré l'engagement d'une commune " à réaliser des choses qui font bouger les lignes!" : des actions en lien étroit avec la recherche, un approvisionnement des cantines scolaires 100 % local, des actions pédagogiques pour l'éduction alimentaire des famille avec le programme "défi famille à alimentation positive" ...

Au delà des actions communales, il souhaite saisir le parlement européen obtenir une exception alimentaire dans le code des marchés publics. "Les petits producteurs ne peuvent pas répondre aux appel d'offre d'une part, et d'autre part, ils ne savent pas ce qu'ils vont produire d'une année à l'autre!". On veut pouvoir acheter de gré à gré et ne pas toujours soubir la réglementation". 

Au cours de ces assises, nous avons retrouvé le projet lain dont le business plan avait été réalisé selon la méthode hackathon, pendant les 1ères assises en 2018.Laine Rebelle a ouvert une boutique/atelier  à saint Vallier de Thiey, inaugurée le 4 octobre et poursuit son développement avec pleins de nouveaux défis !

 

En pays de Grasse, on est différent, on revendique notre histoire, sublimée par les fleurs à parfum. Nous souhaitons poursuivre ce que nos ainés nous ont transmis - Jérôme Viaud.

Retour sur images sur les différents moments des Assises

A lire aussi