Vous êtes ici : Accueil > Notre agriculture > Productions animales > Prédation du loup

Prédation du loup

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Evolutions réglementaires

2021 est une année charnière dans la mise en œuvre du plan national d’actions « loup et activités d’élevage ». Elle sera en effet marquée par son évaluation à mi-parcours, qui sera présentée dans
le cadre du Groupe national loup et activités d’élevage. Ce bilan intermédiaire sera l’occasion de corriger une nouvelle fois les dispositifs à améliorer, et de conforter ceux qui fonctionnent.

Pour la troisième année consécutive, l’année 2020 a été marquée par une stabilisation de la prédation, même si elle reste à un niveau élevé. Le nombre d’attaques est proche de celui de l’année 2019, et la consolidation des dernières données devrait montrer, pour la première fois, une légère diminution du nombre de victimes.

Dans le même temps, la viabilité démographique de l’espèce lupine n’a pas été remise en question. Les élevages les plus prédatés ont bénéficié d’un accompagnement renforcé, et la présence humaine auprès des troupeaux s’est accrue dans les principaux foyers de prédation.

La continuité de la défense des troupeaux a été assurée par une gestion des tirs tout au long de l’année et la mobilisation des louvetiers dans les zones les plus prédatées, ce qui a permis de rester en dessous du plafond de prélèvement tout en ciblant les loups responsables des attaques, dans le cadre notamment des tirs de défense renforcée.


Bilan des années précédentes