Vous êtes ici : Accueil > Notre agriculture > Productions animales > Prédation du loup

Prédation du loup

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Evolutions réglementaires

Cette fin d’année 2020 est marquée par des évolutions réglementaires majeures sur le protocole d’intervention concernant la population de loups avec deux arrêtés qui ont été publiés au mois d’octobre.

En remplaçant les arrêtés ministériels de 2018, ces textes ont deux apports majeurs : 

  • Une augmentation de la capacité de défense des troupeaux, en portant notamment à 19 % de la population lupine le plafond de loups pouvant être tués.
  • Une simplification du protocole d’intervention, qui est un des principaux leviers pour diminuer la pression de la prédation sur les éleveurs : les tirs ne seront plus suspendus à l’approche des plafonds, il n’y aura plus qu’un seul type de tir de prélèvement à caractère exceptionnel, et les conditions de déclenchement des tirs de défense renforcée seront désormais plus lisibles.
     

► Lire l'info Loup n° spécial novembre 2020: Nouveaux arrêtés interministériels Protocole d’intervention sur la population de loups

Arrêté du 23 octobre 2020 portant expérimentation de diverses dispositions en matière de dérogations aux interdictions de destruction pouvant être accordées par les
préfets concernant le loup (Canis lupus)

Arrêté du 23 octobre 2020 fixant le nombre de spécimens de loups dont la destruction pourra être autorisée chaque année 


 

Dommages liés au loup du 1er janvier au 30 septembre 2020

     Bilan des attaques sur les cheptels au plan national 

    Période2020

    2019

    Nombre de constats2 3852 773
    Nombre de victimes indemnisées7 7279 220

     

    Prédation sur cheptels en PACA 

     Nombre de constatsNombre de victimes
    constatées
    Alpes de Haute Provence3411 011
    Hautes Alpes113630
    Alpes-Maritimes3851 142
    Bouches-du-Rhône45
    Var270779
    Vaucluse59134
    Total PACA1 1723 701

     

    La région PACA représente 49 %  du nombre de constats indemnisés et 63 % du nombre de victimes indemnisées. 
     


    Bilan des années précédentes