Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Fleurs comestibles : réunion des partenaires français et italiens du projet ANTEA

Le jeudi 15 février 2018, le CREAT a organisé la réunion intermédiaire du projet Interreg Alcotra V n°1139 – ANTEA : Fleurs comestibles : Innovations pour le développement d’une filière transfrontalière avec les partenaires français et italiens.

Les partenaires italiens (CREA-OF, CERSAA, UNIGE et UNITO) et français (EPLEFPA d’Antibes, LOCIE-USMB et CREAT) ont présenté l’état d’avancement du projet avec les activités déjà réalisées et celles à venir.

A cette occasion, les participants ont dégusté des fleurs comestibles fraîches ; sauge, tulbaghia, capucine, tagète, bégonia… et transformées ; violette et rose cristallisées, en sirops et confitures ainsi que du sucre de Menthe de virginie, des sels d’Hibiscus sabdariffa ou de Tulbaghia sp.

La réunion s’est terminée par la visite des serres du CREAT pour découvrir les cultures de fleurs comestibles et fleurs coupées conduites sans pesticide, mais aussi les séchoirs solaires pour transformer les fleurs comestibles : le premier du commerce et le deuxième fabriqué sur la station. En plus de renforcer la coopération des partenaires italiens et français, cette journée fut riche en échanges avec des producteurs de fleurs comestibles, des représentants des filières horticoles et PPAM.


Suivre les avancées du projet ANTEA

Twitter: @interregantea


Comprendre le projet ANTEA

La filière horticole de la zone transfrontalière doit innover pour rester compétitive face à une concurrence internationale de plus en plus forte et à une hausse du coût des intrants. Afin de valoriser au mieux sa position technique et territoriale, il est indispensable qu’elle se démarque en proposant une gamme de produits innovants, répondant à de nouvelles attentes de consommation.

Ces dernières années de petites et moyennes entreprises se sont tournées vers des espèces adaptées à des marchés alternatifs. Ce processus initié avec les plantes aromatiques, concerne les fleurs comestibles positionnées sur le marché alimentaire traditionnel mais aussi dans le secteur de la restauration gastronomique.

Ces fleurs n’ont pas seulement une valeur décorative, elles possèdent aussi des propriétés organoleptiques et nutritionnelles qui doivent être caractérisées et valorisées.

Ce nouveau secteur de production bénéficiera des applications et innovations en matière de production durable, de toxicologie alimentaire, de conservation, de transformation et de distribution. Les dernières Technologies de l’Information et de la Communication seront utilisées afin de faire découvrir l’usage alimentaire des fleurs comestibles aux consommateurs et de renforcer la visibilité de cette filière émergente sur le marché.

Grâce au programme ALCOTRA, le projet ANTEA repose sur un travail partenarial au sein d’une macro-région dont la frontière s’efface devant une puissante connotation territoriale liée à la culture des fleurs.
Cette spécificité sera la base de la création d’un réseau qui rassemblera centres de recherche et d’expérimentation, universités, établissements d’enseignement et de formation, communes, professionnels de la production, de la restauration et de la transformation afin de réunir une offre de qualité et une demande structurée.