Vous êtes ici : Accueil > Les Actualités proches de vous > La préfecture des Alpes-de-Haute-Provence recrute des lieutenants de louveterie

La préfecture des Alpes-de-Haute-Provence recrute des lieutenants de louveterie

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La Direction Départementale des Territoires (DDT) fait appel à candidature pour la fonction de lieutenant de louveterie sur l’ensemble des pays cynégétiques des Alpes-de-Haute Provence.

Le lieutenant de louveterie est conseiller technique de l’administration sur les problèmes posés par la gestion de la faune sauvage.

À ce titre :
- il organise et conduit des actions de conciliation entre agriculteurs et chasseurs, des opérations de destruction des animaux susceptibles d’occasionner des dégâts (battue administrative, tir de jour et de nuit);
- il peut être sollicité par le préfet, pour participer aux opérations prévues dans le protocole « loup »;
- il a qualité à constater, dans les limites de sa circonscription, les infractions à la police de la chasse.

Conditions exigées :
- 75 ans, limite d’âge de fin de mandat ;
- être de nationalité française et jouir de ses droits civiques ;
- résider dans le pays candidaté ou dans un canton limitrophe ;
- détenir le permis de chasser depuis au moins cinq ans, l’année de la nomination ;
- justifier d’une aptitude physique compatible avec l’exercice de cette fonction ;
- s’engager par écrit à entretenir, à ses frais, soit un minimum de quatre chiens courants réservés exclusivement à la chasse du sanglier ou du renard, soit au moins deux chiens de déterrage (l’adresse du chenil doit être indiquée);
- s’engager à porter sa commission et son insigne pour justifier de sa qualité ainsi qu’une tenue correcte et compatible avec les actions sur le terrain.

Pièces justificatives à fournir lors de la candidature :
- lettre de motivation en indiquant le n° de pays choisi et en détaillant les compétences cynégétiques ;
- si d’autres fonctions cynégétiques sont exercées, le préciser (garde particulier, etc.);
- photocopie de la carte d’identité et carte d’électeur ;
- justificatif de domicile ;
- engagement écrit à entretenir, à ses frais, soit un minimum de quatre chiens courants réservés exclusivement à la chasse du sanglier ou du renard, soit au moins deux chiens de déterrage (l’adresse du chenil doit être indiquée);
- attestation de capacité à assumer matériellement et financièrement les charges liées à la fonction (véhicule, temps, revenu, etc.).
Un certificat médical attestant de l’aptitude physique et psychique à exercer sa mission et à détenir une arme sera à fournir pour les candidatures retenues au plus tôt deux mois avant leur nomination.

Qualités attendues :
- capacité de médiation entre le monde agricole et le monde cynégétique, neutralité, objectivité ;
- maîtrise de la législation et de la réglementation de la chasse et des règles de sécurité ;
- connaissance des espèces de faune sauvage, y compris des petits prédateurs, de la vie et des moeurs des animaux sauvages, de l’équilibre biologique à maintenir ;
- connaissance du monde cynégétique ;
- aptitude à diriger et encadrer les missions de service public (chasse et battues administratives, constat des infractions à la police de la chasse, régulation et destruction d’animaux nuisibles, appui technique sur la gestion de la faune sauvage...);
- exemplarité du comportement vis à vis de la pratique de la chasse ;
- disponibilité pour la réalisation de ses missions ;
- rigueur administrative (rédaction de rapports, comptes rendus d’activité et de procès-verbaux d’infractions en matière de chasse).
Le mandat prendra effet au 1er janvier 2020 jusqu’au 31 décembre 2024.

Les candidatures doivent être adressées à la Direction Départementale des Territoires
(C.S. 10211 - avenue Demontzey - 04002 Digne-les-Bains CEDEX) avant le 31 juillet.